Vous avez découvert un bug
ou une bizarrerie ?
Contactez le support
Où suis-je ? > Portail > Dirigeants

L'histoire du club

En 1921, se créé, le C.S.C. (Club Sportif Châtillonnais), structure agréée par le ministère de la Guerre deux ans après. Trois sections sont alors représentées le football, l'athlétisme et le cyclisme.


En 1936, le C.S.C. est dissous au profit du S.C.C. (Sporting Club Châtillonnais).Dès lors, les disciplines se multiplient, regroupant encore le basketball, le ping-pong, la boxe, le cross-country et le football féminin. Le nombre d'adhérents croît rapidement, passant de 35 à 250, avant la déclaration de la Guerre de 1939.Un autre pic est atteint en 1943 (372 adhérents) avec l'adhésion de la S.N.C.A.S.O., précurseur de l'Aérospatiale.


Les poids et haltères comme la lutte sont alors défendues en force. La section Volley-Ball existe. À la fin des hostilités, en 1947, le S.C.C. absorbe une seconde ossature, le C.S.M. qui devait sans doute directement dépendre de la mairie. Le siège du Sporting-Club était alors situé au restaurant Bailly, au 1 rue du Ponceau (aujourd'hui, angle de la rue Gabriel Péri et du boulevard de la Liberté).


Il faut attendre 1963 pour que naisse le S.C.M.C. (Sporting-Club Municipal Châtillonnais) des cendres de feu S.C.C., ayant pour premier président Eugène Hugonnier. Dès cette époque, la plupart des grandes disciplines sportives y sont représentées, y compris la section de plein air (camping, rallye, voile) Amis et Nature qui deviendra par la suite Amitié et Nature. C'est sensiblement à cette époque (1971) que sera créée la section Jeu à XIII qui assurera à Châtillon une renommée sans égal dans ce sport, ayant décroché le titre de champion de France B, durant la saison 1984-1985.


Depuis, ce sport, reconnu sous l'appellation de Rugby à XIII, connaît un succès non démenti sous la bannière de Châtillon XIII, ayant côtoyé un certain temps la Nationale 1, groupe A (à nouveau en 1998).En 2002, l'équipe remonta dans le championnat 'Elite', les douze meilleures équipes françaises.Enfin, en 1983, la municipalité nouvellement élue décidait la création de l'O.M.E.P.S. (Office Municipal de l'Éducation Physique et des Sports), chargé de la gestion des installations sportives de la ville et du soutien financier à apporter aux différentes associations (qui continuaient cependant à gérer leur propre fonds), le plus souvent, sous les couleurs du S.C.M.C.Toutefois, certaines disciplines, regroupées dans l'O.M.E.P.S.


pour pouvoir utiliser les équipements municipaux, demeurent autonomes ou défendent une autre bannière que le S.C.M.C. : basket-ball, kick-boxing, activités subaquatiques, escrime, gymnastique, golf, moto-club, pelote basque, pétanque, rugby à XIII, tai-chi-chuan, tir à l'arc, Union Châtillon Club, vélo-club.


Daihelle © 2010-2017